dimanche 23 décembre 2012

De retour sur la blogosphère !

Voilà bien plus de deux mois et demi que je n'ai plus publié un article de blog. Même pas un micro-billet de 50 mots. Cela n'a pas empêché le monde de tourner et je n’ai pas vraiment manqué à ma poignée de lecteurs. La faute au fait que ne possédant plus d”ordinateur  personnel, il m'était plus difficile de prendre le temps qu’il faut, quand il faut et où il faut pour écrire. D’autant plus que mon boulot harassant me pompait les miettes d’énergie qui me restaient.

English: Khaled Meshaal in a meeting with span...
English: Khaled Meshaal in a meeting with spanish journalists (Photo credit: Wikipedia)
La situation s’est légèrement améliorée puisque je possède désormais un vieux desktop avec écran cathodique (sic) et un disque dure qui bruite comme une horloge pour m’avertir que sa mort clinique n’est plus pour très longtemps. Ayant donc peu de temps à consacrer à l’écriture, je n’ai pas vraiment d’autres choix que d’écrire à la truelle. Ce billet  n’est qu’un avant-goût et je vous avertis que ça va s’empirer... Durant mon silence bloguesque, plein d'évènements se sont donc produits.

Commençons par les USA qui ont réélu un président incompétent de haut vol, hyper-narcissique et volontiers arrogant, mais qui possède le génie rare d’enfumer son monde par une belle rhétorique. Je veux parler d’Obama of course. Incapable de mener une véritable politique économique qui aurait contribué à faire revenir son pays à l’ère du plein emploi, il a remué ciel et terre, boue et poubelle pour salir son adversaire républicain. La fin obamesque justifiant les moyens obamaniaques, le type a parfaitement réussi son coup. L’Amérique tombe et Obama agit pour qu’il en soit ainsi parce qu’en son for intérieur, il estime que le monde sera bien meilleur sans interventionnisme et le leadership américain.


Les populations du Nord du Mali apprécient certainement avec joie ce monde post-américain. De même que les islamistes, djihadistes et autres fous d’Allah à qui huit bons mois ont été laissés pour bâtir un nouvel Afghanistan. Les voleurs amputés d’une main, les coupables d'adultère lapidés, les femmes forcés de porter le voile islamique après peut-être avoir eu l’honneur de subir des viols islamiques, le patrimoine culturel inestimable de Tombouctou... Tout ce beau monde, et j’en ai laissé bien d’autres d’autres, faute d’espace, plébiscitent l’ère post-américain d’Obama.
120306 Protestors rally for united Libya | مسي...
120306 Protestors rally for united Libya | مسيرة من أجل ليبيا موحدة | Rassemblement de manifestants pour une Libye unie (Photo credit: Magharebia)

En Egypte, en Tunisie, en Libye et dans une moindre mesure au Maroc, les islamistes récoltent allègrement les fruits des fameux et désormais fumeux printemps arabes. A ce sujet-là, je fais mon mea-culpa d’avoir cru dans une pitoyable naïveté à la déferlante d’une vague démocratique et libérale sur le monde arabe... comme si le fait de s’opposer à un dictateur faisait forcément de soi un démocrate.

Les Frères Musulmans d’Egypte, forts du soutien incontestable d’une majorité de la population, mènent, lentement mais sûrement et avec un sens affiné de la tactique politique,leur projet de restauration du Grand Califat. En Libye, des membres d’Al Qaida peuvent bien torturer, sodomiser copieusement, puis tuer un ambassadeur américain sans crainte puisque le président américain pourra accuser des auteurs obscurs d’une médiocre vidéo islamophobe d’être responsables d’émeutes antiaméricaines dans le monde arabo-musulman.


Comme il est du devoir de tout gouvernement responsables, les autorités israéliennes ont finir par réagir proportionnellement aux bordées de roquettes, obus de mortiers et même de missiles envoyées par le Hamas et le Jihad Islamique depuis la bande de Gaza pourtant complètement évacuée par Israël. Et parler de bordée n’est pas exagérer puisque l’Etat hébreu recevaient une moyenne de 100 projectiles par mois!

English: Hamas day care center
English: Hamas day care center (Photo credit: Wikipedia)
Et quand Israël décide de riposter, les beaux esprits se réveillent pour parler de réaction disproportionnée de Tsahal et nous exposent impudemment les images des victimes civiles gazaouites, surtout femmes et enfants pour être sûr de l’effet psychologique. Bien sûr, il ne leur vient pas à l’esprit de reprocher au Hamas et co de placer leurs rampes de lancement au sein des infrastructures civiles et des zones densément peuplées.

Pour ce qui est du Cameroun, je n’ai rien à dire puisqu’il ne s’y est rien rien passé. Ah si, j’oubliais: les Lions Indomptables ont été éliminés malgré le retour de Super Samuel Eto’o !!! En janvier, nous nous n’aurons plus droit aux débordements de chauvinisme et on se passera bien de cet opium du peuple camerounais. On ne nous servira plus des platitudes du genre: «Les Lions Indomptables sont un exemple d’unité nationale».


Pour conclure, je remercie EAS Sonel, notre compagnie nationale d’électricité, qui a interrompu quatre fois, par ses coupures intempestives d’électricité, la rédaction de ce billet à la truelle.   
Enhanced by Zemanta

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire