jeudi 11 février 2016

Revenge Porn. Mes sœurs, si vous saviez...

Depuis que Nathalie Koah est revenu au devant de la scène avec la publication de son livre "Revenge Porn", vous l'abreuvez d'injures les plus viles que je ne veux reproduire dans ce texte. Vous estimez qu'elle est coupable de s'être laissée filmer en pleins ébats sexuels. Même Nathalie Koah reconnaît que ce fut une terrible erreur de sa part.

lundi 8 février 2016

Pourquoi je défends Nathalie Koah

J'ai pris la décision inhabituelle de ne publier des articles qu'à propos de l'affaire Eto'o-Koah pendant tout le mois de février. Cela veut dire que les étolâtres qui haïssent Koah souffriront de mes publications contre leur idole. D'autres gens honnêtes estimeront qu'il y a des sujets plus importants et me reprocheront d'être un voyeur; ils se trompent et j'essaierai de les démontrer pourquoi.

vendredi 29 janvier 2016

Double nationalité: il faut choisir !

A mon avis, ne pas permettre la double nationalité était une bonne mesure. On peut légitimement reprocher à Amadou Ahidjo d'avoir usé de mauvais moyens (on était en dictature) et d'avoir été guidé par de mauvais motifs (créer des difficultés aux exilés politiques).

lundi 19 octobre 2015

L'âge d'une fraude nationale (quatrième et dernière partie)

Tant que l'épervier de Biya'a bi Mvondo ne s'attaque qu'aux détourneurs de fonds publics, tant que Transparency International n'enquête que sur la corruption dans les services publics, tant que la corruption ne désigne au Cameroun que le fait de soudoyer avec de l'argent pour obtenir une faveur indue (ou pas), le Camerounais lambda se dira toujours que la fraude le concerne peu. Mais, si on jetait un coup d’œil sur la fraude aux actes de naissance, on verrait alors à quel point la fraude est devenue une culture largement partagée au Cameroun.


L'âge d'une fraude nationale (troisième partie)

Tant que l'épervier de Biya'a bi Mvondo ne s'attaque qu'aux détourneurs de fonds publics, tant que Transparency International n'enquête que sur la corruption dans les services publics, tant que la corruption ne désigne au Cameroun que le fait de soudoyer avec de l'argent pour obtenir une faveur indue (ou pas), le Camerounais lambda se dira toujours que la fraude le concerne peu. Mais, si on jetait un coup d’œil sur la fraude aux actes de naissance, on verrait alors à quel point la fraude est devenue une culture largement partagée au Cameroun.



L'âge d'une fraude nationale (deuxième partie)


Tant que l'épervier de Biya'a bi Mvondo ne s'attaque qu'aux détourneurs de fonds publics, tant que Transparency International n'enquête que sur la corruption dans les services publics, tant que la corruption ne désigne au Cameroun que le fait de soudoyer avec de l'argent pour obtenir une faveur indue (ou pas), le Camerounais lambda se dira toujours que la fraude le concerne peu. Mais, si on jetait un coup d’œil sur la fraude aux actes de naissance, on verrait alors à quel point la fraude est devenue une culture largement partagée au Cameroun.

Joseph Minala à l'âge de 17 ans !!!

L'âge d'une fraude nationale (première partie)

Tant que l'épervier de Biya'a bi Mvondo ne s'attaque qu'aux détourneurs de fonds publics, tant que Transparency International n'enquête que sur la corruption dans les services publics, tant que la corruption ne désigne au Cameroun que le fait de soudoyer avec de l'argent pour obtenir une faveur indue (ou pas), le Camerounais lambda se dira toujours que la fraude le concerne peu. Mais, si on jetait un coup d’œil sur la fraude aux actes de naissance, on verrait alors à quel point la fraude est devenue une culture largement partagée au Cameroun.


mercredi 23 septembre 2015

L'Afrique malade du sankarisme

Le Burkina est bien loin et nous examinons trop souvent des situations uniquement par le filtre de nos préjugés en ignorant les faits. Mon principale préjugé était de croire que les Africains qui combattent les autocrates sont forcément des démocrates.
Le dirigeant totalitaire Che Sankara, héros des démocrates africains. Paradoxal, non ?

vendredi 18 septembre 2015

Le Burkina malade de son armée

Le mercredi 16 septembre 2015, le Burkina Faso a encore connu un coup d'état mené par le régiment de sécurité présidentielle sous la férule du général Diendéré, un proche de l'ex-président Blaise Compaoré. Ce n-ième pronunciamiento interrompe la transition politique et remet l'armée au centre du pouvoir, ce qui n'a malheureusement rien d'inédit pour le Burkina.



mercredi 22 juillet 2015

Armée du Cameroun, armée des voyous !

Il y a quelques mois, je me suis fait copieusement insulter par des compatriotes parce que je révélais mon incapacité à pleurer sur les tombes de nos soldats mort en combattant Boko Haram. J'expliquais cette incapacité par le souvenir encore trop douloureux des massacres de leurs propres concitoyens que ces soldats avaient accomplis en 2008.